Le mercredi 05 avril 2017, au troisième jour de la formation de l’IHEID-Genève en CAS Genre, en collaboration avec l’IPD-AOS, le groupe de formatrices et de participant-es venu-es du Sénégal, du Mali et du Burkina Faso a rendu une visite d’apprentissage à l’association « La Saisonnière », dans le quartier Bendogo, à l’Est de Ouagadougou. Créée en 2003 sous forme de groupement féminin et transformée en association en 2006, « La Saisonnière » participe au développement de la communauté par l’offre d’emplois et par la génération de revenus. Ses cibles prioritaires sont des personnes vulnérables composées de femmes, de jeunes filles et garçons déscolarisés et non scolarisés.

L’association conduit une multitude d’activités couvrant, entre autres, l’agro-écologie (maraîchage biologique), l’alphabétisation fonctionnelle, la couture, le tissage, la restauration, la transformation des produits locaux, l’élevage.

Les jardinières disposent chacune de sept planches pour produire, entre autres, de l’amarante, de l’aubergine, des choux, des carottes, du gombo, de la pomme de terre, de menthe, de la salade. Par mois, chaque femme peut avoir des revenus de 25 000 à 35 000 francs pour la vente de ses produits. Les recettes leur permettent de répondre aux charges liées à l’alimentation, à la scolarisation des enfants et à l’entretien de la famille. Les jardinières participent au fonctionnement de l’association par une cotisation mensuelle de 1500 francs.

Le jardin de l’association constitue un site idéal pour le stage pratique des étudiants dans les filières de l’agriculture et des innovations technologiques.

Membre du CNABio, l’association propose des produits biologiques à des prix préférentiels. Elle a adopté la philosophie de Slow Food qui développe trois concepts : le bon, le propre, le juste. Manger sain tout en contribuant à protéger l’environnement est possible en plein cœur de Ouagadougou grâce à « La Saisonnière ».

Elle sait également tirer un meilleur profit des nouvelles technologies de l’information en permettant à ses clients de commander et de payer les produits par email et par le transfert d’argent via les compagnies de téléphonie mobile.

La visite de cette organisation d’économie sociale et solidaire a pris fin par un déjeuner biologique offert par la présidente de l’association, Madame Claudia Sophie Salamata SEDEGHO (saisonnièCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), enseignante de science naturelle à retraite depuis 2001. L’exemple de cette actrice du développement prouve que l’Afrique peut bien arriver si ses filles et ses fils s’engagent avec persévérance, courage et optimisme au service du développement inclusif, décent et durable.

Dr Poussi SAWADOGO

Directeur des Etudes/IPD-AOS

Programmes académiques


          Nos Cycles

  • Licence Professionnel
  • Master et DESS Professionnel
  • Doctorat en Science Appliqués au Développement

          Nos Filières professionnelles

  • Planification Régionale et Aménagement du territoire ( PRAT )
  • Télédétection et Système d'Information Géographique (T/SIG)
  • Genre Population et Développement (GPD)
  • Management des Projets et Microréalisations (MPMR)
  • Agriculture et Innovations Technologique (AIT)
  • Economie Social et Solidaire (ESS)

    Bulletin d'abonnement


 

 

         

                Suivez-nous 


                    

     IPD à travers le monde


 

* IPD-AC

* IPD-AN

* IPD-AOS

* PAID-ESA

* PAID-WA

 

 

 

.

     Nous contacter


 

INSTITUT PANAFRICAIN POUR LE DEVELOPPEMENT/AOS

278 -Avenue Bendogo, 01 BP 1756 Ouagadougou 01 - BURKINA FASO

Tél : (226) 25 40 86 95 / 25 36 48 07 / 25 36 47 62

Fax : (226) 25 36 47 30

e-mail : ipdaos@fasonet.bf